Prêt rapide : banque ou organisme de crédit ?

prêt rapide

La majorité des gens a tendance à confondre banque et organisme de crédit, mais en réalité, ils sont différents. En matière de prêt à la consommation, tous deux se partagent les parts de marché, avec 60 % pour les organismes de crédit spécialisés. Le prêt rapide faisant généralement partie des prêts à la consommation, la vue de ce taux de 60 % suffirait-elle pour amener le client (tel un suiveur) à le solliciter auprès d’un organisme de crédit en cette ère du tout-numérique ?

Ce que vous devez savoir sur les banques et les organismes de crédit

Il est clair que les organismes de crédit l’emportent sur les banques. La raison est simple : leurs services aux particuliers sont plus flexibles par rapport à ceux des banques qui sont soumis à beaucoup plus d’obligations légales. Et le prêt rapide est un service aux particuliers. Par ailleurs, les organismes de crédit sont plus libres, volontaires et aptes à proposer ce type de service digitalisé. Les banques, elles, font preuve de vigilance. Elles n’octroient de prêt à la consommation (en ligne) qu’aux clients qu’elles jugent « meilleurs ».

La Banque Postale sort-elle du lot ?

La nouvelle du moment est que, motivée par la signature électronique du crédit, la Banque Postale annonce son initiative de se développer dans la production du crédit en ligne. C’est justement dans cette optique qu’elle a sorti sa nouvelle gamme de crédit rapide qu’elle a dénommée « prêt express », mais seulement, « l’offre sera réservée aux clients dont la situation financière est bien connue et établie ». C’est ce qu’on a pu lire dans Les Echos.

On peut alors déduire que si vous êtes un client de la Banque Postale depuis quelques années, vous aurez peut-être la chance de vous faire accorder un prêt express. Le dossier contenant les justificatifs dématérialisés requis pourra alors être téléchargé grâce à Internet. Cependant, aussi rapide que soit la démarche, la loi interdit toute forme de déblocage des fonds avant les 7 jours qui suivent la date de la signature du contrat.

Avant de fixer votre choix, faites jouer la concurrence en comparant les offres !

La Banque Postale n’est pas la seule à se développer en tant qu’actrice du prêt à la consommation. Il y a aussi Orange Bank qui fait son entrée. L’essor des banques en ligne ne vous laisse pas non plus indifférent. Citons HSBC à titre d’exemple. Vous aurez sûrement l’embarras du choix face à ces nombreux établissements financiers. Des outils en ligne vous aideront à fixer votre choix en comparant. Ces outils, appelés des comparateurs d’offres de crédit, vous permettront alors de faire jouer la concurrence. Ils sauront vous indiquer la banque ou l’organisme de crédit qui vous conviendra en fonction de votre profil. La comparaison des offres et des établissements s’effectue souvent avec la simulation de prêt qui est d’ailleurs un passage obligé pour décrocher le prêt rapide adéquat. L’opération débouche toujours à l’envoi de la demande en ligne.

Prêt personnel, le soutien financier correspondant à vos besoins

prêt personnel

Pour emprunter de l’argent qui va servir à financer une dépense, beaucoup de gens privilégient le crédit à la consommation. Cependant, sachez que pour certaines formules spécifiques les banques vont exiger des factures. La bonne nouvelle c’est que ce n’est pas le cas pour un prêt personnel. Ce crédit non affecté est accessible sans que vous deviez justifier un achat ou un quelconque règlement qu’il a permis de réaliser.

Les différentes possibilités d’affectation d’un crédit personnel

Ce crédit se prête à diverses utilisations. Il confère l’avantage de n’exiger aucune justification d’achat précise. Il peut servir à régler des dettes urgentes ou à matérialiser un petit souhait. Ce prêt vous aide aussi à pallier vos besoins en paierie. Il peut s’agir de soins médicaux, de fonds pour faire des études ou pour faire des vacances. Il en est de même pour les festivités familiales, pour les travaux de réaménagement et pour l’acquittement de taxes.
En Belgique, le crédit à la conso non affecté est remboursable sur une durée qui oscille entre 3 mois à 7 ans. Quel que soit le délai, le prêt vous fait profiter d’un taux fixe qui, de plus, est tout à fait négociable.

Prêt personnel pour contourner le refus d’un rachat de crédit

De la même façon que pour l’achat d’un bien spécifique, vous pouvez souscrire un crédit personnel pour épurer vos dettes. Face à une situation urgente notamment, vous pouvez recourir à cette solution pour rattraper les retards de paiements.
Cette formule est avantageuse dans le sens où elle n’impose pas d’enquêtes de crédit. C’est pourquoi elle s’adapte aussi aux besoins des personnes endettées qui peinent à obtenir un rachat de prêt auprès des banques.

Crédit personnel immédiat, un prêt facile d’accès en Belgique

En Belgique, de nombreux organismes financiers offrent des crédits rapides, et les banques aussi. Contrairement aux offres classiques, il ne réclame pas d’investigations longues et compliquées. Du moment que vous êtes solvable, c’est à dire capable de rembourser l’emprunt selon les conditions fixées, les fonds seront débloqués aussitôt. Vous n’aurez qu’à vous focaliser sur vos mensualités et honorer votre engagement. Pour le reste, laissez à votre courtier et à votre prêteur le soin de s’en charger !

Prêt sans justificatif, les clés pour réussir les démarches

Vous pouvez déjà commencer par effectuer vos petites recherches en ligne et comparer plusieurs offres sans vous engager. En usant d’un simulateur en ligne, vous allez pouvoir dénicher le crédit qui s’adapte le mieux à vos besoins actuels en trésorerie. Définissez bien le montant et évaluez vos capacités avant de contacter le prêteur ! Si nécessaire, renseignez-vous en consultant un courtier pour négocier votre crédit au meilleur taux !

Crédit personnel, un emprunt avantageux à souscrire en Belgique

Même s’il est vrai que les conditions d’emprunt varient selon les établissements de crédit, souscrire un prêt rapide confère plusieurs avantages. D’abord, il est accessible même aux personnes endettées. Ensuite, il ne demande pas de précision sur la façon dont vous allez dépenser l’argent. Enfin, il est rapide, car les fonds sont disponibles en seulement 48 heures après la souscription.

Dans l’impossibilité de rembourser votre crédit ? Voici quelques solutions !

rembourssement de credit

L’incapacité à rembourser un crédit peut avoir de nombreuses causes : divorce, chômage, maladie, etc. Selon des études effectuées fin 2017, 5,7% des consommateurs de crédit belges ont des difficultés à rembourser leurs emprunts. Ce qui est équivaut à plus de 360 000 personnes. Du côté des organismes, ils ont constatés qu’environ 540 000 contrats ne sont pas honorés soit 5% des contrats signés.
Ce que vous devez faire si vous ne parvenez plus à rembourser votre crédit
Les solutions qui s’offrent à vous si vous n’arriver plus à payer vos mensualités sont nombreuses. Vous pouvez demander de l’aide à vos proches, consulter votre banque ou vous servir de votre assurance emprunteur.

Sollicitez vos proches

N’hésitez pas à vous tourner vers vos proches lorsque vous éprouvez des difficultés à payer votre crédit. Après tout, qui peut vous comprendre mieux qu’un ami de longue date ou un parent ? Par ailleurs, contrairement aux emprunts octroyés par les établissements financiers, une avance financière accordée par un proche ne vous reviendra pas aussi cher qu’un crédit classique.

Exposez votre situation à votre prêteur

Le premier à informer si suite à un impondérable vous n’êtes plus en mesure d’honorer vos dettes c’est votre banquier. Vous l’ignorez peut-être, mais il est possible qu’il ait déjà aidé de nombreuses personnes qui sont déjà passées par la même situation que vous. Par ailleurs, il est toujours plus avantageux (pour les deux parties) de trouver une solution à l’amiable. Vous éviterez ainsi d’être fiché à la Banque Nationale de Belgique et rassurerez en même temps votre créancier en démontrant votre bonne volonté.
Dans la plupart des cas, les organismes prêteurs proposent deux solutions aux emprunteurs en difficulté :

  • un allongement de la période de remboursement du prêt ;
  • une suspension, durant une durée limitée, du paiement des mensualités. Dans le premier cas, l’emprunteur bénéficie d’un allègement du coût de ses mensualités. Ce qui lui permet de mieux faire face à ses autres charges. Il se peut, cependant, que votre prêteur ne donne pas suite à votre demande. Si cela se produit, contactez le juge de paix pour régler votre litige avec votre créancier.

Servez-vous de votre assurance emprunteur

C’est lorsque les événements imprévus vous handicapent que l’assurance incluse dans votre prêt s’avère utile. Voilà pourquoi il est toujours recommandé de souscrire une couverture ! Rappelez-vous, une assurance vous préserve aussi bien que le créancier en cas d’incapacité de remboursement. En Flandres et en Wallonie par exemple, les pouvoirs publics offrent gratuitement des assurances. Leur objectif est de remédier aux problèmes pouvant être générés par une perte d’emploi ou également une incapacité totale de travail. Pour bénéficier de cette couverture, l’emprunteur doit y souscrire avant une date limitée indiquée. En principe, cette proposition d’assurance s’applique lors de la contraction d’un prêt hypothécaire.