Comment rembourser son prêt personnel sans travail ?

Conseils pour rembourser son crédit personnel

La perte d’emploi ou la baisse de revenus représentent autant de causes de non-remboursement d’un crédit. Mais un crédit est un engagement et doit être remboursé. Alors que faire ? Nous allons vous proposer des solutions pour continuer à payer vos mensualités de crédit en cas de chômage.

Demander conseil à son banquier

Pour éviter l’interdiction bancaire pour défaut de paiement, expliquez votre situation à votre banquier ou à un courtier. Un représentant de l’organisme de crédit essaiera de trouver un accord qui conviendra aux deux parties. En effet, au lieu de vous poursuivre en justice, son premier réflexe sera de vous donner la possibilité de lui rendre son argent même si cela signifie reporter l’échéance finale de votre prêt.

Dès que vous commencez à avoir du mal à rembourser votre dette, envoyez à votre créancier une lettre recommandée expliquant vos problèmes financiers. L’établissement de crédit disposera d’un délai de 1 mois pour prendre des mesures en conséquence. Il pourra par exemple proposer :

  • d’augmenter la durée de remboursement du crédit en réduisant les mensualités
  • de suspendre les prélèvements mensuels pendant une période fixe
  • de procéder à un refinancement de crédit.

Faire un rachat de crédit

Si vous avez accumulé plusieurs dettes, il est temps d’envisager une restructuration de crédit afin d’en faciliter le remboursement. Le rachat de crédit est une procédure visant à faire rembourser ses crédits en cours par une banque en contrepartie de la souscription d’un crédit unique auprès de celle-ci. Cela permet de réunir ses emprunts dans un seul organisme de crédit et de simplifier le remboursement grâce à une échéance unique avec un montant de mensualité unique et un taux d’intérêt unique et fixe pour toute la durée du contrat. Le rachat de crédit est particulièrement économique lorsque les intérêts du nouveau crédit sont inférieurs à ceux des dettes existants et que l’échéance de remboursement est encore loin. Mais si la différence de taux est minime et que le contrat de prêt arrive bientôt à son terme, les frais et coûts de rachat peuvent rendre cette option inintéressante.

Souscrire une assurance perte de revenus

Une précision : l’assurance doit être contractée avant la perte d’emploi pour pallier au manque de revenus induisant les difficultés de remboursement d’un emprunt. La souscription d’une assurance perte de revenu est une mesure préventive qu’il faut prendre avant son arrêt de travail pour assurer le paiement de sa dette en cas de perte de revenus. Ainsi, si vous venez à perdre votre emploi pour cause de maladie, d’accident, de faillite ou de licenciement, l’assureur prendra le relai du remboursement de votre crédit en totalité ou en partie pendant une durée prédéterminée. L’assurance perte d’emploi est souvent proposée avec un prêt hypothécaire afin de garantir son remboursement. Pour les travailleurs indépendants, il existe les assurances « revenu garanti » qui offrent une couverture en cas d’incapacité de travail. Si aucune des solutions de remboursement avancées précédemment ne vous permettent de vous acquitter de votre dû, vous devrez procéder au « règlement collectif des dettes » devant le Tribunal du travail pour solder vos dettes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *