Conseils pratiques sur le remboursement anticipé d’un crédit

remboursement anticipé d'un crédit

Durant la période de remboursement d’un prêt, il est probable que l’emprunteur souhaite solder sa dette avant l’échéance prévue au contrat. Plusieurs changements peuvent sous-tendre une telle décision : une promotion, un héritage, un gain à la loterie, l’arrivée à terme d’une assurance-vie,… Petit tour d’horizon sur le mode de fonctionnement du remboursement par anticipation d’un prêt.

Le droit de rembourser un crédit à l’avance

Légalement, il est permis à un débiteur de rembourser le capital restant dû avant le terme de son contrat de prêt. Cette prérogative est valable qu’il s’agisse d’un crédit à la consommation ou d’un crédit immobilier. L’emprunteur jouit même de la liberté de s’acquitter de ses engagements envers son créancier à tout moment du contrat.

Les avantages et les inconvénients du remboursement anticipé

Contrairement à ce que l’on peut penser, rembourser son crédit avant l’échéance peut ne pas s’avérer avantageux. Certes, il est extrêmement tentant de se débarrasser au plus vite de la charge des paiements d’un prêt, mais il faut comparer les coûts avant de se lancer sur cette voie.

Les bonnes conditions pour rembourser un prêt par anticipation

Le remboursement anticipé est surtout intéressant lorsque le taux de crédit est élevé et que le contrat dure sur le moyen ou le long terme. Mais pour un crédit qui touche bientôt à sa fin de remboursement, il peut être préférable de patienter. En particulier, lorsque des pénalités de remboursement anticipés ou indemnités de remboursement anticipé (IRA) sont exigibles. En effet, le paiement des IRA peut rendre cette opération plus coûteuse que le paiement des mensualités plus les intérêts initialement convenus dans le contrat de crédit.

Ce qu’il faut faire avant de solder son prêt précocement

Il est recommandé de bien faire ses calculs et de faire une comparaison entre le total des intérêts restant à régler et les frais du remboursement anticipé.  Dans la mesure où le paiement à l’avance du crédit implique plus de perte que d’économie réalisée, il vaut mieux investir son argent ailleurs et poursuivre le remboursement échelonné du prêt.

Remboursement anticipé : cas du prêt à la consommation et du prêt hypothécaire

Dans le cadre d’un crédit personnel, le remboursement anticipé impliquera une réduction du montant total de remboursement du crédit pour la période restant à couvrir. Pour en bénéficier, l’emprunteur devra informer la banque de sa décision par lettre recommandée au plus tard 10 jours avant le remboursement anticipé. Pour les courtiers, un simple appel téléphonique suffira. Au cas où l’intervalle entre le remboursement à l’avance et la date d’échéance prévue au contrat dépasse les 12 mois, l’indemnité représente 1% du montant de la somme restant due. Mais si le délai est inférieur à 1 an, l’indemnité représentera 0,5 % du montant. En ce qui concerne le remboursement anticipé d’un prêt hypothécaire, l’emprunteur sera redevable d’une indemnité de capital de remploi équivalente à 3 mois. Une précision : l’indemnité ne sera jamais supérieure au  montant d’intérêts que l’emprunteur aurait versé durant la période entre le prépaiement et le terme du contrat.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *